Cofinancé par l’Union européenne

L’UNION EUROPÉENNE SOUTIENT LES CAMPAGNES DONT L’OBJECTIF EST DE PROMOUVOIR LES PRODUITS AGRICOLES DE GRANDE QUALITÉ

Tous au complet

Les atouts d’un grain qui conserve son enveloppe

Lorsqu’on parle de pain complet, un constat étrange s’impose. Pas moins de 90 % des Belges savent que le pain complet est sain. Pourtant, seuls 15 % des adultes consomment une quantité de pain ou de produits de substitution conforme aux recommandations. Ce qui est regrettable lorsqu’on examine les nombreux atouts des céréales complètes.   

Le secret se cache à l’extérieur

Toutes les céréales regorgent de nutriments, tels que des fibres, des vitamines et minéraux. Ces nutriments sont répartis dans chaque grain entre l’amande, le germe et le son. L'amande se compose principalement de glucides et de protéines. Le germe contient quelques lipides, des vitamines et minéraux. Mais le véritable trésor d’une céréale, c’est le son, l’enveloppe externe qui entoure le grain. En effet, c’est lui qui recèle la plus grande partie des fibres, des minéraux importants comme le fer, le zinc, le cuivre et le magnésium, ainsi que les vitamines B et E. Par ailleurs, il grouille de substances bioactives telles que des flavonoïdes et des caroténoïdes, auxquelles s’ajoute encore un soupçon de protéines. 

La céréale complète conserve tous ses nutriments

Beaucoup de variétés de pain ne contiennent pas cette précieuse enveloppe. Le pain blanc, par exemple, n’est fait que de farine blanche, qui utilise seulement l’amande du grain. Le son et le germe en sont extraits par tamisage, ne laissant qu'une fine poudre blanche. Très moelleux, mais beaucoup moins nutritif. Le pain gris, quant à lui, se compose d'un mélange de farine blanche et de farine complète. Le pain complet, en revanche, ne peut mériter son appellation que s’il est réalisé à partir de farine 100 % complète. Ce qui en fait le plus nutritif de tous les pains.

 

Des nutriments sur un plateau
Les céréales et les produits céréaliers contribuent activement à notre apport en nutriments. Non seulement en termes de glucides, de fibres et de protéines végétales, mais aussi de vitamines et de minéraux. Parmi ceux-ci, citons la vitamine B1 (20 %), la vitamine B6 (12 %), l’acide folique (28 %), le fer (25 %) et l’iode (49 %). 

Le groupe « Céréales et produits céréaliers » étant responsable de près de la moitié de notre apport en iode, il en est la principale source alimentaire. L’essentiel de cet iode provient du pain, puisqu’il existe depuis 2009 une convention sur le sel de boulangerie qui incite les boulangers à utiliser du sel doté d'une teneur modérée en iode (15 à 20 mg/kg). Toutefois, beaucoup de gens l’ignorent encore, ce qui est une raison de plus pour souligner que le pain peut contribuer à notre apport en iode. Pour savoir si un pain contient du sel iodé, il suffit de se référer à l’étiquette ou de s’en informer auprès du boulanger. 

D’autres qualités des aliments complets

Il est donc évident que le pain complet joue un rôle essentiel dans une alimentation saine, comme le révèlent d’ailleurs des études de santé menées à l’échelle mondiale. Il est scientifiquement prouvé qu’un régime alimentaire intégrant suffisamment de produits céréaliers complets réduit le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2 et de cancer du côlon. On peut même attribuer un grand nombre de décès de par le monde à un régime alimentaire pauvre en aliments complets. Les bienfaits sanitaires des produits complets sont surtout dus à la grande variété de fibres céréalières qu’ils contiennent, associées à des vitamines, des minéraux et des substances bioactives. 

Troquer des produits céréaliers raffinés contre leurs équivalents complets est une façon simple d’absorber davantage de fibres. En outre, les fibres céréalières semblent avoir un impact plus puissant sur la réduction du risque de maladie chronique que les fibres contenues dans les fruits et légumes.  Enfin, les substances bioactives présentent des propriétés anticancérigènes précieuses. Bref, la valeur sanitaire des produits complets ne se limite pas à leur teneur en fibres. 

Connu, apprécié, et pourtant...

Si les bienfaits sanitaires du pain complet sont connus, nous en consommons pourtant étonnamment peu. Ce qui pourrait s’expliquer en grande partie par le fait que beaucoup de consommateurs ont du mal à reconnaître les produits complets. 72 % des acheteurs choisissent leur pain d’après sa couleur, alors que celle-ci n’indique pas si le pain contient de la farine blanche, complète ou semi-complète.  Plus de la moitié pense à tort que plus un pain est foncé, plus il est sain. D’autres évitent carrément cet aliment pour des raisons de santé. En effet, 34 % des gens estiment par exemple que le pain fait grossir, ce qui n’est pas correct non plus. Ce manque de connaissances est l’une des raisons pour lesquelles le taux moyen d’absorption de fibres est trop faible chez les Belges. En tant que professionnel, vous avez ici un rôle important à jouer. Vous pouvez aider vos clients à étoffer leurs connaissances et à opter plus souvent pour des produits complets. Si vous souhaitez plus d’informations sur la valeur du pain complet en termes de santé et des points de référence pour vos clients afin qu'ils fassent le choix du pain complet, rendez-vous sur www.professionnels.painetsante.be.

L’histoire d’une réussite – ce qui rend le grain de blé si complet 

On lui a toujours dit qu'il n'y a pas que les apparences qui comptent.
Que ce qui importe, c'est ce qu'il y a à l'intérieur. J
usqu'à ce que ce petit grain de blé découvre que l'enveloppe est précisément la raison de son succès. Car elle regorge de fibres. C'est justement ce qui le rend par-fait et donc sain.
Jamais il ne s'était vu ainsi.

De nombreuses histoires circulent sur le pain. De belles et de mauvaises histoires. Mais qu’en est-il vraiment ? Afin d’être une source d’inspiration pour les consommateurs, a lieu en ce moment une campagne dans laquelle une étagère remplie de belles histoires sur le pain occupe une place centrale. ‘L’histoire d'une réussite’ sur les fibres du pain est l’une d’entre elles et comme les autres histoires, elle est à découvrir sur www.lepainunebellehistoire.be. Pour des informations scientifiques et des outils à utiliser dans votre pratique, n’hésitez pas à consulter la plateforme destinée aux professionnels sur www.painetsante.be.

La liste des références est disponible dans l’article numérique sur www.professionnels.painetsante.be.

Sources :

WholEUGrain 2021.Whole Grain: definition, evidence base review, sustainability aspects and considerations for a dietary guideline. Lourenço S. (Ed.). WholEUGrain: Copenhagen https://www.gzs.si/Portals/288/210427_WholEUGrain_Deliverable%204.1_FINAL%20report.pdf

Conseil Supérieur de la Santé. Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Partim I : vitamines et oligo-éléments. Bruxelles : CSS ; 2015. Avis n° 9164 & 9174.

Conseil Supérieur de la Santé (2019). Recommandations alimentaires pour la population belge adulte, avec une attention particulière pour les denrées alimentaires – 2019. Bruxelles : CSS ; 2019. Avis n° 9284.

Internubel.be, Banque de données de noms de marques interactive Belgique, consultée le 20 juillet 2022.

Barrett, E. M., Foster, S. I., & Beck, E. J. (2020). Whole grain and high-fibre grain foods: How do knowledge, perceptions and attitudes affect food choice? Appetite149, 104630.

Sandvik, P., Nydahl, M., Kihlberg, I., & Marklinder, I. (2018). Consumers’ health-related perceptions of bread – implications for labeling and health communication. Appetite121, 285-293.

GfK à la demande du Nederlands Bakkerij Centrum. Brood – kennis, houding en consumptie, mai 2022.

ISP, 2016. Enquête de consommation alimentaire 2014-2015. Institut Scientifique de Santé Publique, Bruxelles.

Delen via