CAMPAGNE FINANCÉE AVEC LE SOUTIEN DE L'UNION EUROPÉENNE

L'UNION EUROPÉENNE SOUTIENT LES CAMPAGNES DE PROMOTION DE PRODUITS AGRICOLES DE HAUTE QUALITÉ

HomeRéglementationAllégations de santé

Allégations de santé

Une allégation de santé informe sur l’effet d’un nutriment ou d’une denrée alimentaire sur la croissance, le développement ou une fonction corporelle. Quelques exemples : « La vitamine B1 contribue à un métabolisme normal », ou encore « Les fibres du son de froment contribuent à l’augmentation du volume des selles ».  Seules les allégations de santé approuvées par l’Union européenne peuvent être apposées.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) n’a approuvé aucune allégation de santé concernant les fibres alimentaires en général ou les céréales complètes. De l’avis de l’EFSA, ces notions ne sont pas assez précises, ou en d’autres termes, elles sont trop vagues. Une notion comprend trop de denrées alimentaires et d’ingrédients différents (seigle, froment, avoine, riz, maïs, etc.), si bien qu’aucun effet particulier sur la santé ne peut être affirmé. Quelques allégations sont toutefois approuvées à propos de fibres alimentaires précises. Elles sont reprises dans le tableau ci-dessous de la Commission européenne. 

Tableau : Allégations nutritionnelles admises en matière de fibres alimentaires

Type de fibre

Allégation

Condition

Fibres de son de blé   

Les fibres de son de blé contribuent à accélérer le transit intestinal.

Cette allégation peut uniquement être appliquée sur des denrées alimentaires contenant au moins 6  grammes de fibres de son de blé par 100 grammes de produit, ou 3 grammes de fibres de son de blé par 100 kcal. En outre, le consommateur doit être informé du fait que l’effet bénéfique est obtenu pour une consommation journalière d’au moins 10 grammes de fibres de son de blé.

Fibres de son de blé

Les fibres de son de blé contribuent à augmenter le volume des selles.

Cette allégation peut uniquement être appliquée sur des denrées alimentaires contenant au moins 6 grammes de fibres de son de blé par 100 grammes de produit, ou 3 grammes de fibres de son de blé par 100 kcal.

Fibres de grains d’orge et d’avoine

Les fibres des grains d’orge/d’avoine contribuent à augmenter le volume des selles.

Cette allégation peut uniquement être appliquée sur des denrées alimentaires contenant au moins 6 grammes de fibres de grains d’orge par 100 grammes de produit, ou 3 grammes de fibres de grains d’orge par 100 kcal.

Fibres de seigle

Les fibres de seigle contribuent à une fonction intestinale normale.

Cette allégation peut uniquement être appliquée sur des denrées alimentaires contenant au moins 6 grammes de fibres de seigle par 100 grammes de produit, ou 3 grammes de fibres de seigle par 100 kcal.

Bêta-glucanes

Les bêta-glucanes contribuent au maintien d’une cholestérolémie normale.

Cette allégation peut uniquement être appliquée sur des denrées alimentaires contenant au moins 1 gramme de bêta-glucanes d’avoine, de son d’avoine, d’orge, de son d’orge ou d’un mélange de ces sources par portion indiquée. Pour pouvoir porter cette allégation, le produit doit outre indiquer au consommateur que l’effet bénéfique est obtenu pour une consommation journalière de 3 grammes de bêta-glucanes d’avoine, de son d’avoine, d’orge, de son d’orge ou d’un mélange de ces sources.

Amidon résistant

Le remplacement d’amidon digestible par de l’amidon résistant dans un repas contribue à atténuer la hausse de la glycémie après ce repas.

L’allégation ne peut être utilisée que pour une denrée alimentaire dans laquelle l’amidon digestible a été remplacé par de l’amidon résistant de telle sorte que la teneur définitive en amidon résistant représente au moins 14 % de la teneur totale en amidon.

 

Allégations nutritionnelles concernant les vitamines et minéraux

Les denrées alimentaires constituant une source de vitamines ou de minéraux (au moins 15 % de l’ADH par 100 grammes) peuvent également mentionner des allégations de santé. Plusieurs types de pain sont concernés par une ou plusieurs des allégations figurant ci-dessous, comme par exemple le pain complet (avec ou sans graines ou noix ajoutées) ou encore le pain de seigle. La plupart des sortes de pain, dont le pain blanc au lait et au froment, sont par ailleurs une source de phosphore. Nous énumérons ci-dessous quelques-unes des allégations admises. Pour les voir toutes de manière détaillée, consultez le journal de la Commission européenne, qui reprend la liste des allégations de santé autorisées.

Tableau : Allégations nutritionnelles admises en matière de vitamines et de minéraux

Type de vitamine/minéral

Allégation

Condition

Vitamine B1 (thiamine)

La vitamine B1 (thiamine) contribue à un métabolisme énergétique normal.

Une denrée alimentaire doit au moins être une source de vitamine B1 (allégation nutritionnelle), c'est-à-dire qu’elle doit contenir au moins 0,17 mg de vitamine B1 par 100 grammes de produit.

Vitamine B3 (niacine)

La vitamine B3 (niacine) contribue à un métabolisme énergétique normal.

Une denrée alimentaire doit au moins être une source de vitamine B3, c'est-à-dire qu’elle doit contenir au moins 2,4 mg de vitamine B3 par 100 grammes de produit.

Vitamine B6

La vitamine B6 contribue à un métabolisme énergétique normal, au fonctionnement normal du système nerveux, à la formation normale de globules rouges, au fonctionnement normal du système immunitaire, à réduire la fatigue et à réguler l’activité hormonale.

Une denrée alimentaire doit au moins être une source de vitamine B6, c'est-à-dire qu’elle doit contenir au moins 0,21 mg de vitamine B6 par 100 grammes de produit.

Cuivre

Le cuivre contribue à un métabolisme énergétique normal, au maintien de tissus conjonctifs normaux, au fonctionnement normal du système nerveux, à la pigmentation normale des cheveux et de la peau, au transport normal du fer dans l’organisme et au fonctionnement normal du système immunitaire.

Une denrée alimentaire doit au moins être une source de cuivre, c'est-à-dire qu’elle doit contenir au moins 0,15 mg de cuivre par 100 grammes de produit.

Phosphore

Le phosphore contribue à un métabolisme énergétique normal, et au maintien d’une ossature et d’une dentition normales.

Une denrée alimentaire doit au moins être une source de phosphore, c'est-à-dire qu’elle doit contenir au moins 105 mg de phosphore par 100 grammes de produit.

Magnésium

Le magnésium contribue à un métabolisme énergétique normal, à réduire la fatigue, au fonctionnement normal du système nerveux, à une fonction musculaire normale et au maintien d’une ossature et d’une dentition normales.

Une denrée alimentaire doit au moins être une source de magnésium, c'est-à-dire qu’elle doit contenir au moins 56,3 mg de magnésium par 100 grammes de produit.

Fer

Le fer contribue à un métabolisme énergétique normal, à la formation normale de globules rouges et d’hémoglobine, au transport normal de l’oxygène dans l’organisme, au fonctionnement normal du système immunitaire, et à réduire la fatigue.

Une denrée alimentaire doit au moins être une source de fer, c'est-à-dire qu’elle doit contenir au moins 2,1 mg de fer par 100 grammes de produit.

Réglementation
Allégations de santé