CAMPAGNE FINANCÉE AVEC LE SOUTIEN DE L'UNION EUROPÉENNE

L'UNION EUROPÉENNE SOUTIENT LES CAMPAGNES DE PROMOTION DE PRODUITS AGRICOLES DE HAUTE QUALITÉ

HomeActualitésSauter le petit-déjeuner serait-il lié à un risque plus élevé de diabète de type 2 ?

Sauter le petit-déjeuner serait-il lié à un risque plus élevé de diabète de type 2 ?

Une récente étude fait apparaître une association entre le fait de sauter le petit-déjeuner et un risque accru de diabète de type 2. Qu’en est-il exactement ? Que signifie une ‘association’ ? Et cela donne-t-il plus de poids au conseil selon lequel il est important de prendre un bon petit-déjeuner ? Nous nous sommes penchés sur cette étude et vous partageons nos conclusions.

Que nous dit cette étude ?

Une importante observation de cette étude (de ce type d’étude) est que le fait de ne pas prendre de petit-déjeuner est associé à un risque plus élevé de diabète de type 2. Il n’est toutefois nullement question d’une relation de cause à effet. Sur base de cette étude, on ne peut donc pas affirmer que les personnes qui prennent un petit-déjeuner réduisent leur risque ou le normalisent.

Bien que de nombreuses recherches aient été et sont actuellement menées sur la relation entre le petit-déjeuner et les maladies de civilisation chroniques, il est très difficile d’établir les conséquences directes du saut du petit-déjeuner sur l’apparition de maladies. Les personnes qui font l’impasse sur le petit-déjeuner sont plus souvent des fumeurs, font moins d’exercice physique, consomment plus d’alcool et ont un apport énergétique plus élevé en comparaison avec les personnes qui prennent un petit-déjeuner. Les principaux facteurs (perturbateurs) ont été ajustés dans cette étude, mais tout ne peut pas être exclu.

L'indice de masse corporelle (IMC) des participants à cette étude joue également un rôle. Nous savons que l’IMC est un facteur de risque de diabète de type 2. Il est également reconnu que les habitudes alimentaires, dont le saut du petit-déjeuner, sont associées à la prise de poids et l’obésité, mais aussi à l'insulino-résistance et au risque de développer un diabète de type 2. Dans cette étude, l'influence de l’IMC a été ajustée, ce qui explique en partie le lien. Mais même après cet ajustement, l’étude montre une corrélation entre le fait de sauter le petit-déjeuner et le diabète de type 2. Il n’est toutefois pas clairement établi comment cela est possible.

Conseil

Des céréales complètes, des fruits et des produits laitiers nature sont un bon choix pour démarrer sainement la journée, avec plein d’énergie. Pourtant, ce n’est pas dans les habitudes de tous les Belges. Envie d’en savoir plus sur ces habitudes et les avantages santé d’un petit-déjeuner à base de pain complet ? Retrouvez en un clin d’œil un aperçu dans l’infographie de Food in Action.