CAMPAGNE FINANCÉE AVEC LE SOUTIEN DE L'UNION EUROPÉENNE

L'UNION EUROPÉENNE SOUTIENT LES CAMPAGNES DE PROMOTION DE PRODUITS AGRICOLES DE HAUTE QUALITÉ

HomeActualitésLes recommandations nutritionnelles ont été revues: l’importance des fibres et des hydrates de carbone complexes est à souligner

Les recommandations nutritionnelles ont été revues: l’importance des fibres et des hydrates de carbone complexes est à souligner

En septembre dernier, le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a publié les nouvelles Recommandations nutritionnelles pour la Belgique. On n’y trouve pas de changements importants mais un certain nombre d’améliorations très claires y ont été apportées. Dans ce rapport, les conseils ont été adaptés aux connaissances scientifiques les plus récentes.

Les principaux messages :

  • Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) souligne l’importance des hydrates de carbone complexes (50-55% de l’énergie ou dans un régime alimentaire quotidien moyen de 2000 kcal, quelque 250 à 275 g) combinés aux fibres alimentaires et aux micronutriments. Nous les trouvons dans les fruits et légumes, mais surtout aussi dans les produits à base de céréales complètes (par ex. le pain complet ou les pâtes complètes), les pommes de terre et les légumineuses. Les sources d’hydrates de carbone raffinés conservent peu de valeur nutritionnelle et sont plutôt déconseillées.
  • La recommandation relative aux sucres ajoutés (max. 10% de l’énergie) reste en vigueur. Elle ne concerne pas ici les jus de fruits. Le Conseil Supérieur de la Santé souhaite néanmoins attirer l’attention sur le fait que le miel, le sucre de canne ou le sucre de coco, le sirop de blé et le jus de fruits concentré sont parfois considérés à tort comme des alternatives saines aux autre sucres.
  • Le CSS recommande de ne pas consommer plus de 2 g de sodium par jour, ce qui correspond à 5 g de sel par jour. Dans la pratique, cela nécessite une diminution de la consommation actuelle de sel d’environ 50%. Le Conseil propose les mesures suivantes:
    - Diminution du sel ajouté dans les produits transformés tels que le fromage, le pain, la charcuterie, les sauces et condiments, les plats préparés et les repas scolaires;
    - Informer la population afin qu’elle corrige ses habitudes d’achat, en ajoutant moins de sel lors de la préparation des plats et en privilégiant la consommation d’herbes aromatiques, d’épices, de fruits et légumes.

D’autres modifications concernent les conseils relatifs aux besoins énergétiques qui sont davantage spécifiés dans 6 catégories d’activités, à savoir inactif, sédentaire ou peu actif, modérément actif, actif, très actif et résolument actif. En outre, les recommandations relatives au calcium pour les femmes enceintes et les femmes qui allaitent, ainsi que pour les personnes âgées, ont légèrement été revues à la baisse. Une autre modification concerne les conseils sur les graisses qui indiquent maintenant clairement quels types de graisse sont bénéfiques ou non pour la santé.

L’Institut Pain & Santé travaille sur un article qui met l’accent sur les hydrates de carbone complexes et les fibres alimentaires. Cet article sera publié prochainement. N’hésitez donc pas à visiter notre site web régulièrement ou restez informé des nouveaux articles via notre newsletter.